An occasionally irregular blog about orthodontics

Discutons du dispositif Carriere…

By on November 25, 2018 in French with 0 Comments
Discutons du dispositif Carriere…

 Une des dernières nouveautés orthodontiques est le Dispositif Carriere II pour la correction des Classe II. Il y a beaucoup de publicités sur cet appareil, donc j’ai pensé qu’il fallait y jeter un coup d’œil.

« Bienvenue mes amis au spectacle qui n’en finit jamais ! »

Welcome back my friends to the show that never ends*

Henry Schein Orthodontics commercialise le Dispositif Carriere à l’international (en France, Orthoplus le distribue). Ce dispositif peut théoriquement être utilisé pour corriger les problèmes de Classe II dans la première phase du traitement. Ils appellent cela le « Sagittal D’abord ». C’est une approche similaire à celle des appareils fonctionnels, ce n’est donc pas nouveau. Ce dispositif est principalement constitué d’un sectionnel supérieur et de brackets collés sur les molaires inférieures, avec différentes façons d’augmenter l’ancrage inférieur. Il permet d’utiliser des élastiques de Classe II.

Voici un dessin animé du dispositif en action. On peut voir qu’il déplace les segments latéraux supérieurs en arrière, avance la mandibule et augmente le volume respiratoire. C’est purement miraculeux !

« Nous sommes ravis que vous puissiez être présents »

We’re so glad you could attend*

Ils déclarent, sur leur site internet, que le dispositif produit des résultats plus prédictibles avec des temps de traitement réduits « jusqu’à quatre mois » (on a déjà entendu des choses comme ça). Leur site internet propose également des déclarations intéressantes des meneurs d’opinions de Henry Schein Orthodontics, par exemple…

« nous corrigeons le problème sagittal en 3 mois et terminons le traitement complet en 6-9 mois. »

« Il faut que vous voyiez le spectacle, c’est une dynamo »

You’ve got to see the show, it’s a dynamo*

Ils proposent également un livre de travail détaillé écrit par l’inventeur Luis Carriere. Si vous voulez le lire, suivez ce lien. Il affirme que la biomécanique est la suivante :

  • Distalisation et dérotation des premières molaires supérieures
  • Distalisation des segments latéraux maxillaires
  • Création d’une force uniforme biomimétique pour établir un déplacement dentaire univectoriel (je n’ai absolument aucune idée de ce que cela veut dire !).

On peut utiliser ce dispositif pour traiter à la fois les adultes et les enfants.

« Il faut que vous voyiez le spectacle, c’est rock and roll ! »

You’ve got to see the show, It’s rock and roll !*

Je suis également tombé sur cette courte vidéo(postée par Ben Burris sur Facebook). Elle est modestement intitulée « Comment le Sagittal D’abord a changé l’orthodontie ». Dans cette vidéo, le directeur d’Henry Schein Ortho, 3 meneurs d’opinions et Luis Carriere discutent du dispositif. Voici quelques citations :

« C’est du mouvement chaque jour »

« On change les visages avec peu d’effort »

« L’ancien standard mondial était le Herbst, désormais le Carriere est le nouveau standard ». J’ai pensé que ça ne voulait rien dire…

« La mise en place du dispositif est simple et sans bagues »

« Depuis que l’on a commencé à utiliser le dispositif les patients sont plus contents et l’équipe est plus contente »

« Ca a transformé ma vie »

Après avoir regardé ça j’ai eu l’impression que le dispositif pouvait tout faire !

Qu’en ai-je pensé ?

Je pense que ce dispositif a l’air intéressant et certains des rapports de cas ont l’air bons. J’ai recherché des rapports de cas indépendants, des séries de cas, des études rétrospectives, des cohortes prospectives et des essais cliniques utilisant ce nouveau dispositif. Je n’ai rien trouvé.

Cependant, je ne peux m’empêcher de penser que ce n’est qu’une autre façon d’appliquer des mécaniques de Classe II. On peut faire ça avec des appareils fonctionnels et/ou des élastiques. Je n’ai pas non plus compris pourquoi ce dispositif était différent du simple placement d’un sectionnel supérieur ? Est-ce que cela va changer ma vie ? J’en doute.

Est-ce que je l’essayerais sur mes patients ? Je pense que je pourrais. Est-ce que je leur dirais que le traitement serait plus court et plus confortable avec moins d’ennuis pour faire grandir leurs mâchoires ? Certainement pas.

Enfin, quand je regarde ces vidéos et ces publicités, je ne sais pas s’il vaut mieux rire ou pleurer. Qu’est-ce que l’orthodontie est en train de devenir ?

*Réf : Paroles de “Welcome back my friends to the show that never ends” Emerson, Lake et Palmer.

 

Post a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Top

Pin It on Pinterest

Share This