November 25, 2018

Bill Proffit : La théorie de l’équilibre revisitée

La semaine dernière, j’ai été surpris d’apprendre le décès de Bill Proffit. J’ai donc décidé de faire un article de blog au sujet de son classique “ La théorie de l’équilibre revisitée”.

Comme beaucoup d’étudiants en orthodontie, mon premier aperçu de Bill Proffit et de ses enseignements s’est fait lors de ses séminaires et au travers de son livre. J’ai aussi assisté à ses conférences à plusieurs reprises. Je l’ai rencontré pour la première fois quand nous avons mis en place l’étude sur les traitements précoces de Classe II et il nous a fourni une aide précieuse. Nous nous sommes revus plusieurs fois et avons eu de superbes conversations au sujet de l’orthodontie, des essais cliniques, des preuves, des « forest plots »et de traverser les Etats-Unis en train. Son influence en orthodontie était immense et il a eu un grand effet sur ma carrière. Ce papier m’a fait “réagir et réfléchir” et j’ai décidé de devenir professeur à l’université. Alors, en hommage à Bill Proffit, je vais en faire un article de blog dans mon style habituel.

La théorie de l’équilibre revisitée : facteurs influençant la position des dents

WR Proffit. Angle Orthodontist : July 1978.

Un orthodontiste universitaire de Caroline du Nord a écrit cet article. The Angle Orthodontist l’a publié.

Qu’a-t-il demandé ?

Il a évalué le rôle de l’environnement de tissus mous dans l’étiologie des malocclusions.

Qu’a-t-il fait ?

Il a simplement donné son opinion basée sur son interprétation de ses recherches ainsi que celles d’autres chercheurs. Ce papier peut être interprété de plusieurs façons. Ceci en est la mienne.

L’étiologie de la malocclusion

La malocclusion est causée par une combinaison de génétique et de l’environnement. Ainsi, on en déduit que si vous estimez qu’une malposition dentaire est principalement influencée par l’environnement, alors vous aurez tendance à ne pas extraire. Ceci est dû au fait que vous espérez influencer l’environnement. Si vous pensez que c’est la génétique qui est plus importante, alors vous aurez tendance à vouloir extraire des dents, vu que vous estimez que l’environnement ne pourra être modifié que dans une certaine mesure. C’est une philosophie simple et claire.

 Ensuite il suggère que si nous considérons les forces qui agissent sur les dents, il n’y a pas de doute qu’il existe un équilibre. Les forces de la langue qui s’appliquent sur la face interne des dents et les lèvres et joues sur la face externe se compensent. Lorsque nous faisons un traitement orthodontique, nous appliquons des forces sur les dents qui modifient cet équilibre et donc les dents se déplacent.

L’effet de la force

Ceci mène ensuite à une discussion dans laquelle il affirme que la durée de n’importe quelle force appliquée est plus importante que l’amplitude de la force. J’estime que cela signifie que lorsqu’on déplace les dents hors de leur zone d’équilibre, alors les forces moindres mais plus longues auront tendance à faire revenir à leur position initiale les dents, donc avec un gros risque de récidive.

Dans la partie moyenne de l’article, il nous fait remarquer que d’autres forces extérieures peuvent également avoir un effet. Ces forces viennent par exemple d’habitudes de succion digitale, des forces occlusales et la posture cervico-céphalique a aussi une influence. Une fois encore, celles-ci agissent sur de longues durées, et peuvent beaucoup modifier la position des dents.

Résumé

Mon interprétation générale est que la position des dents est certainement influencée par les tissus mous environnants, les forces dentaires et possiblement les besoins ventilatoires. Les dents sont déplacées en perturbant l’équilibre des forces qui s’appliquent sur elles. Par conséquent, le traitement peut récidiver si l’équilibre n’est pas significativement modifié.

Cependant, avant que tous les non-extractionnistes, orthodontistes expansionnistes et médecins orthodontistes de la ventilation ne s’enthousiasment devant cette théorie, nous devons nous rappeler que nous n’avons aucune preuve scientifique que nous pouvons modifier cet équilibre. C’est seulement pour cette raison que cet article brillant est encore pertinent dans la pratique contemporaine. Dans le monde orthodontique actuel fait de baratin, affirmations extrêmes, publicité et d’avis de leaders d’opinion, nous devons garder à l’esprit les classiques.

J’espère que vous suivez mon interprétation de ce papier. Vous pouvez avoir une compréhension totalement différente de la mienne, mais c’est ce qui fait la discussion scientifique, et cette problématique de la discussion scientifique était le domaine dans lequel Bill Proffit n’avait pas d’égal.

 

 

 

 

Related Posts

Leave a Reply

Your e-mail address will not be published. Required fields are marked *